Les traditions de Noël en Alsace

15 décembre 2016< Retour à la liste
traditions alsaciennes noël

L'héritage

Dès le Moyen Âge, des textes sont chantés ou joués à la messe de Noël ; comédiens et enfants de chœur paraphrasent les épisodes de la nativité. Le Concile de Trente convoqué pour lutter contre la Réforme autorise le phénomène et encourage la diffusion d’images sous formes de gravures, peintures, sculptures, … L’ensemble constitue un puissant mode d’évangélisation. Les saynètes sont jouées sur les parvis des églises et dans la rue mais les confusions entre sacré et profane entrainent leur interdiction en 1548. La tradition des crèches fixes prend le relais et ne cesse d’inspirer artistes et artisans. Si les débats actuels autour de la laïcité marquent la fin de certaines de ces traditions, d’autres restent durablement installées.
 
En Alsace, le temps de Noël débute avec l’Avent : pour les Chrétiens, cette période débute 4 dimanche avant Noël et permet aux fidèles de préparer la venue du Christ. Le célèbre Marché de Noël de Strasbourg, véritable vitrine des savoir-faire artisanaux de la région, commence en même temps que l’Avent. Le calendrier de l’Avent est brodé de fil Rouge du Rhin ; on sort les nappes en tissu Quelsch ; on accroche les étoiles de paille, les cœurs en lin brodé et on décore les fenêtres de papiers découpés … la couronne de l’Avent, dont les bougies sont allumées successivement chaque dimanche de l’Avent, est faite de branches de sapin et d’étoiles de papier plié. Mais attention, tradition oblige, en Alsace, on ne dresse normalement le sapin que le 24 décembre !

L'ambiance festive

En Alsace, le mois de décembre est le mois le plus chaleureux et le plus lumineux de l’année ; on se rencontre autour d’un vin chaud dans les rues illuminées. Il n’est pas rare de croiser le Père Noël, tel qu’imaginé par Coca Cola dans les années 50 : barbe blanche et vêtu de rouge. Les marchés de Noël s’étendent jusque dans les campagnes où des gens du monde entier se retrouvent pour choisir décorations et douceurs. Les splendides illuminations qui décorent les villes contrecarrent l’arrivée précoce de la nuit jusqu’au solstice d’hiver, le 21 ou 22 décembre.
 
Sachez-le, le sapin de Noël est alsacien ! Dès 1521, il est fait mention d’un arbre de vie décoré de pommes et d’hosties symbolisant les fruits de la tentation et les fruits de la rédemption. Peu à peu introduit dans les maisons, il s’enrichira d’étoiles, de bougies… Les pommes seront remplacées par des boules de verre suite à une pénurie. Les verriers installés dans les Vosges du Nord décidèrent de souffler des pommes en verre… la boule de Noël est née ! Les artisans de Meisenthal continuent de perpétuer cette tradition !

La gastronomie

Les parfums de vin chaud et de Bredele vous guideront à travers les rues illuminées. Les bases d’agrumes et d’épices exotiques rapportés par les comptoirs d’Inde ou d’Afrique se retrouvent dans toutes les spécialités. Dès le 6 décembre, on dévore des « Mänele » (ou « petits bonhommes ») en pâte briochée, symboles des enfants sauvés du saloir du boucher par le bon Saint-Nicolas.
 
Les « Bredele » ou « petits gâteaux » aux noms improbables de sprits, schwowebredele, zimmtsterne…  symbolisent les moments fort du christianisme ; l’étoile du berger, l’arbre de vie, le renouveau sur terre… Le Christstollen est le roi des pâtisseries de Noël. Venu d’outre-Rhin et de forme allongée, ce gâteau symbolise l'enfant Jésus emmailloté dans ses langes protectrices et chaudes.

Venez découvrir l’Alsace et ses traditions de Noël !
 

CIARUS

7 Rue Finkmatt
F-67000 Strasbourg
+33 (0)3 88 152 788

partager
F.A.Q.